Le HPI et les relations familiales

Second article de la catégorie « Vos idées et vos questions », le HPI et les relations familiales.

A l’heure où je tape ce billet, je n’ai pas connaissance d’études scientifique sur le sujet très spécifique des relations familiales et du HPI.
S’il existe des hypothèses sur une dimension héréditaire dans le HPI, c’est la seule chose que j’ai entendu relative à la famille sur le sujet du HPI.

Lire la suite

Publicités

Merci <3

Merci.
 
Ces derniers jours, j’ai reçu plusieurs messages de remerciements, d’encouragements, d’admiration même parfois, et même, des trois en même temps.
J’ai même appris, comble du comble, que j’inspirais des personnes que j’aime et que j’admire sincèrement.
 
C’est très étonnant pour moi, parce que je n’ai pas l’impression de faire quelque chose d’extraordinaire ou de très difficile.
Parfois même, je suis gênée parce qu’en fait, je ne fais que me faire plaisir, faire ce qui compte pour moi.

Lire la suite

Did you meet Malcom ?

Ou, en français, « Connaissez-vous Malcom ? ».

Je vous parle bien du personnage principal de la série Malcom in the Middle.
Cette série raconte l’histoire d’un jeune garçon dont on découvre le génie alors qu’il est à l’école. Il est alors transféré dans la classe pour surdoués de son école. Nous suivons sa vie, dans sa famille, à l’école, dans ses loisirs.

Si je vous parle de cette série c’est parce que je trouve qu’elle est une illustration tout à fait pertinente de ce que c’est que d’être surdoué·e.

Lire la suite

Les dérives autour du HPI en France

Bon.

D’abord, je tiens à préciser que dans tout ce qui suit, il n’est pas question de pointer du doigt des croyances quelconques, mais de souligner ce qui me semble être des confusions et des mélanges qui à terme peuvent s’avérer dangereuses et dangereux.

Ce qui est démontré et ce qui ne l’est pas

Pour aller plus loin, je dois d’abord clarifier une chose importante : la différence entre ce qui est démontré, et ce qui ne l’est pas.
Comme je vous le dis souvent, j’ai à cœur de n’affirmer dans mes articles que des choses démontrées scientifiquement. Quand cela n’est pas le cas, je le précise clairement.

Lire la suite

Et si nous étions plus lucides plutôt que plus sensibles ?

Réflexion en passant sur le sujet du mythe de l’hypersensibilité des surdoué•es.

D’abord je ne nie pas l’existence éventuelle de personnes hypersensibles, dans le sens hyperémotives. Pas plus que je ne remette en question l’effective forme d’hyperesthésie qui existe chez les surdouées et surdoués.

Je considère simplement que l’hypersensibilité n’est pas un produit systématique du HPI. Autrement dit que lorsque l’on est HPI on n’est pas automatiquement hypersensible.

Lire la suite

Faut-il passer le test de QI à tout prix ?

Dans les réactions des gens au sujet du HPI, je lis souvent cette opinion qu’il n’est pas nécessaire de se faire diagnostiquer. Ou que faire passer les tests aux enfants n’est pas forcément nécessaire.

Comme les choses qui vont sans dire vont mieux en le disant, je répète qu’on ne peut se réclamer officiellement d’un HPI que si la science (dans son état actuel) vous a déclaré comme tel•le.
On peut être ou non d’accord avec cela, il n’en reste pas moins que c’est ainsi.
De même que vous ne déclarez pas avoir la sclérose en plaques juste parce que vous en avez lu les symptômes sur internet, et que vous avez besoin du diagnostic d’un ou d’une médecin pour en être certain ou certaine.
Encore une fois, il n’est pas question de dire qu’on ne peut pas se reconnaître soi-même en tant que personne HPI, mais qu’objectivement, seul un bilan psychométrique complet peut trancher sur la question et nous dire si oui ou non nous avons raison.

Ce rappel étant fait, revenons à nos moutons.
Donc la question est :

Doit-on ou ne doit-on pas passer le test de QI ?

Lire la suite