Quelques nouvelles

Cher·es toutes et tous,

Vous l’avez vu, je suis moins prolixe cette année.

La fin du M1 a été bien occupée, et le début du M2 est un peu chaotique *doux euphémisme, je suis en panique absolue, et ça fait 2 mois que c’est l’APOCALYPSE dans ma tête*.

Mon énergie est dépensée ailleurs *genre survivre psychiquement*, de fait j’ai moins de choses à vous raconter.

Je rédige les résultats de la recherche que j’ai menée cette année. Je vous les enverrai dès que ce sera prêt (je sais je traîne, c’est indicible).
Je rédige aussi un article sur le même sujet, c’est un exercice nouveau qui me prend un peu de temps (certainement parce que je n’ai AUCUNE idée de ce que je fais).
Mais surtout je cherche un stage ! Et croyez-moi cela n’a rien d’évident ni de particulièrement plaisant pour l’angoissée chronique que je suis. (A ce sujet, vous pouvez retrouver mon petit speech sur Linkedin )

Pour toutes celles et ceux qui pensent que parce que l’on est surdoué·e tout doit être plus facile dans la vie, et bien je vous assure que non !
Je ne suis évidemment pas en train de dire que mon angoisse est dûe à ma douance, nous sommes d’accord que c’est absolument FAUX. Mais être surdouée ne m’immunise pas contre les difficultés de la vie ni contre les affres de l’âme et de l’esprit humain. Et là, croyez moi, je patauge dedans !

Donc, quand mon petit cerveau n’est pas occupé à me dire que je vais finir sous les ponts, que ma vie sera une horreur parce que j’ai tout gâché en prenant la pire décision de ma vie (à savoir reprendre des études), j’en profite pour justement profiter des moments où je n’angoisse pas et me reposer un peu.
(Ceci est la conséquence d’une angoisse chronique, et non de la douance. Bien que je veuille bien croire qu’avoir un cerveau capable d’envisager plus de possibilités, et notamment les pires, n’aide pas forcément à se dire que tout va rouler comme sur des roulettes… Ah angoisse généralisée quand tu es soutenue par une amygdale hyper stimulée ! *figure de style personnelle, je ne suis pas en train d’énoncer un fait scientifique là*)

D’où moins d’articles.
Ceci étant, je vous encourage/propose/suggère de me soumettre vos suggestions ou demandes de thèmes ou questions à traiter. C’est toujours intéressant ce que vous suggérez. ^^

Ah et j’ai une question pour vous : des vidéos en plus du blog, vous en penseriez quoi ?  Et n’ayez pas peur d’être hyper jugeant·es dans vos réponses. Du genre « non franchement, ça ferait baisser les standards du blog, ça me décevrait beaucoup »
J’ai déjà un avis sur la question, mais voyez-vous, je me remets en question justement. Il parait que « Youtube » est le second support de recherche sur internet. Ils semblerait que les gens, pour trouver des infos, vont chercher des vidéos sur Youtube bien plus facilement qu’ils ne prennent la peine de lire des blogs. En même temps,  vous êtes la preuve qu’il y a quand même des gens qui lisent encore !
Alors moi, ça me dépasse, mais je suis vielle moi. Moi à l’intérieur je suis Violet Grantham (de DownTown Abbey) à l’intérieur moi.
Et comme le but du blog, à la base, c’est d’informer les gens sur le HPI, je me dis que peut-être ce ne serait pas idiot d’au moins se poser la questions d’une ou deux vidéos qui renverraient au blog pour plus de contenus.
Donc, qu’en pensez-vous mes chères lectrices et mes chers lecteurs ?

22 réflexions sur “Quelques nouvelles

  1. Fabien dit :

    Pour la suggestion de thèmes, je verrais bien :
    – Quand le HPI s’accompagne du TDAH et/ou TAG
    – Parler de ce qui vous a motivé à reprendre les études
    Pour les vidéos, c’est bien d’être sur Youtube, surtout qu’il y a probablement plus de vidéos racontant des mythes qu’autres choses… Ça ne rabaissera pas le niveau du blog je pense, le niveau des commentaires sur Youtube est par contre généralement plus bas. Il faut encaisser les critiques non constructives, accepter la pression supplémentaire qu’on se donne (surtout quand on est perfectionniste) et persévérer 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. pfrauman dit :

    Je propose le thème: « pourquoi on angoisse alors que ça ne sert à rien, et est-ce que le surdoué angoisse plus que la moyenne? » tu es très douée, c’est certain que tu as fait le bon choix et n’oublie pas que de derrière notre petit écran on te soutien de tout notre cœur!

    J'aime

  3. larbredesandra dit :

    Je suis tout comme vous en reprise d’étude, en M2 de psycho et j’ai passé un test qui a révélé un QI supérieur à 130 🙄 à ma grande surprise et ce qui m’a encouragé à revenir à mes premiers amours : la psycho 20 ans après ! Donc merci pour votre blog et COURAGE pour cette dernière année passionnante mais stressante !
    Suggestion : HPI et reprise d’études : double décalage avec les jeunes étudiants et par rapport à la posture vis à vis des profs

    J'aime

  4. Myriam dit :

    Bonjour Line,
    Pourquoi pas une petite recherche sur le nombre de surdoués suivant des études de psycho… Le résultat participerait peut être à une revalorisation de cette discipline !?……. :))
    Et pourquoi s’interdire de penser, même s’il n’y a encore rien de scientifiquement prouvé, que la douance implique presque obligatoirement une certaine forme d’angoisse, pour la bonne raison que vous anticipez plus que les autres, que vous vous posez mille questions quand les autres s’en posent 10 (au mieux), que vous pensez aux différents risques que tel ou tel choix implique alors que d’autres se lanceront dans un projet et diront un peu plus tard (au mieux) que s’ils avaient su par quoi ils passeraient, certainement qu’ils ne se seraient pas lancés… Que, dans notre société actuelle, je ne vois pas comment, sauf à faire l’autruche, quelqu’un de particulièrement lucide pourrait ne jamais angoisser.
    Bref, Audiard aurait pu dire que « les surdoués ça n’ose rien, c’est même à ça qu’on les reconnaît » ! Plus précisément, un surdoué osera peut-être moins parce qu’il tergiversera avant de se décider… ou pas (du coup).
    Pour garder l’esprit léger dans certaines circonstances, certaines étapes de sa vie, il faut avoir… ben l’esprit léger, tiens !
    Donc, vraiment Line, si je suis totalement d’accord avec vous sur le fait que la douance est tout sauf un handicap, elle ne pourra par essence pas vous immuniser contre « les affres de l’âme et de l’esprit humain » !
    Je ne sais pas si cela peut vous rassurer, mais en ce qui me concerne je n’ai peur ni pour vous ni pour votre avenir.
    Des vidéos, pourquoi pas. Tout dépend de la qualité du contenu…
    Au plaisir de vous lire (et/ou de vous écouter donc) !
    PS : en attendant, j’ai acheté le livre de votre professeur préféré (G.W.)

    J'aime

  5. Myriam dit :

    C’est encore moi (pardon). Je viens juste de penser à un sujet de réflexion (en espérant qu’il n’ait pas déjà été abordé sur ce blog) qui m’a été inspiré par une info de toute première importance entendue hier, à savoir que les hommes seraient plus drôles que les femmes (arghhhhhhhhh). 1re question pour vous, Line : êtes vous bien une femme (du coup j’ai des doutes) ? 2e question : que pensez-vous de cette information sortie de je ne sais où (j’étais en voiture à écouter une station radio à la hauteur de mon QI, donc plutôt populaire et où l’information tient en quelques phrases, voire mots) ? 3e question : les surdoués ont-ils forcément tous un bon sens de l’humour, sont-ils tous forcément drôles (pas à leur insu, hein). Bref, sont-ils tous des hommes ????
    Question subsidiaire : y aurait-il un humour propre aux surdoués ?
    Bien à vous.

    J'aime

    • Line dit :

      Bonsoir Myriam,
      1ere réponse : oui je suis une femme. 😊
      2e réponse : c’est un biais culturel qui s’appelle le sexisme qui produit cette affirmation infondée et fausse.
      Ceux qui décident de ce qui est drôle ou non sont- ô surprise–uniquement des hommes (souvent aussi blancs, hétérosexuels, cis genre, valides, et entre 40 et 50 ans).
      3e réponse : Ahaha ! 😊 Non ils ne sont pas tous des hommes et pas tous drôles et pas tous plus que les autres (en plus).
      Réponse subsidiaire : je ne crois pas.
      Informations supplémentaires : j’ai une réponse de mail qui vous est destinée en attente de rédaction, je be vous oublie pas du tout, je tâche simplement de produire une réponse de qualité.

      C’c’est toujours un plaisir de lire vos interventions ici, merci !

      J'aime

  6. Θωμας dit :

    Bonjour
    Je pense que vous lancer dans les vidéos serait une excellente idée.
    Déjà parce que, (en tout cas sur le YT francophone, je n’ai trouvé qu’une poignée de TedTalks -très intéressants d’ailleurs- en anglais) sur YouTube il y a très peu de chaînes qui parlent bien de douance. Il y a LoHusk, et des conférences intéressantes de spécialistes (comme Adda ou Revol), mais sinon, surtout des théories psychanalystes et des reportages clichés (on les reconnaît à l’enfant à lunettes devant un tableau noir sur la vignette).
    En comparant avec les très nombreux blogs sur le sujet, c’est peu.
    Alors si vous lancez une chaîne YouTube, je suis sûr de m’abonner 🙂 .

    Thomas

    J'aime

  7. gauvain29 dit :

    Angoissé et haut potentiel ? Tiens ça me parle ça 🙂
    Je suis de votre avis : les deux ne doivent pas se confondre mais en effet avoir un cerveau qui fonctionne à 100 a l’heure 24/24 ne doit pas aider à calmer les questions existentielles. Merci pour ce témoignage en tout cas et courage pour les etudes.

    J'aime

  8. Mokuren dit :

    Oui oui oui mille fois oui! Il n’y a pas assez de vidéos youtube sur le sujet. J’adorerai pouvoir suivre une chaîne comme ça. Si j’avais une suggestion (pas forcément bonne, je suis pas spécialiste) ce serait de proposer si possible un format relativement court. Beaucoup de vidéos qui parlent du HPI sont de longues conférences ou des interviews de 30/60 minutes. Un format court serait super pour équilibrer. Après je ne sais pas si c’est faisable, car pour informer sur le sujet il faut un peu de contenu, bien expliquer certaines notions, prendre du recul sur les idées préconçues… et tout ça, ça prend du temps. En tous cas bonne chance pour ce projet! Mais ne vous surchargez pas trop tout de suite, votre dernière année a l’air bien éprouvante. Prenez le temps pour bien tout mettre en place.

    Aimé par 1 personne

    • Line dit :

      Merci Mokuren,

      Ma dernière est plus éprouvante que chargée, mais vous avez raison je dois veiller à ne pas me surcharger (je n’ai clairement pas encore refait mes forces).

      Ceci étant votre enthousiasme me fait chaud au cœur et m’encourage.
      J’envisageais effectivement des formats courts (10/15 minutes max) parce que moi-même plus long, ça me paraît trop.

      J'aime

  9. robin dit :

    Excellent idée d’amener ce blog sur youtube !

    En effet, beaucoup de gens s’informent via les vidéos qu’on y trouve et ça ferait un bien fou de voir des choses plus scientifiques / sourcées / sérieuses.

    Quelques idées de thèmes:

    – du « débunkage » de ce qu’on trouve communément sur youtube, dans des livres ou sur internet quand on cherche des infos sur le HPI. Ca va être difficile de lutter contre toutes les dérives et clichés mais si déjà il y avait des vidéos expliquant simplement ce qu’est le HPI et recadrant les termes (ex: HQI, HPI, Zèbre,…) ça serait sympa 😉

    – Vidéo sur « l’hypersensibilité » qu’on voit souvent associée au HPI. Comment la définit-on ? Est-elle systématiquement présente chez les individus HPI ? Sinon, pourquoi associe-t-on ces deux termes ?

    – Vidéos sur les « minorités », qu’on diagnostique moins facilement que les autres. Ex: genre, couleur de peau, milieu social, culture, personnes ayant un trouble (ex: dys, tdah,..) ou handicap… Afin que ces personnes puissent avoir du contenu qui leu parle.

    – Vidéo sur les concepts d’intelligences et de HPI dans les autres régions du monde. Sortir de notre point de vue occidental pour voir ailleurs comment sont abordées les choses.

    J'aime

    • Line dit :

      Robin, deux mots : MERCI BEAUCOUP !

      Je doutais d’avoir de quoi alimenter en contenu de vidéos cette éventuelle chaîne associée au blog.
      Je ne suis vraiment pas (mais vraiment pas, mais alors vraiment pas) exaltée par l’idée de me montrer (mais tellement pas). C’est uniquement l’idée d’apporter de l’information, delà rendre accessible, qui me pousse à envisager l’idée de vidéos.
      Mais n’y voyant que peu de contenu possible, je ne considérais pas l’idée avec plus d’enthousiasme que cela.

      Vous me redonnez espoir !

      J'aime

  10. Fabien dit :

    Peut-être qu’un format plus « podcasté » serait le tremplin pour, par la suite (par petits pas), passer à la vidéo. Dans tous les cas, faites ce qui vous procure le plus de plaisir 😉

    J'aime

  11. Kks dit :

    Yopla, je reviens avec plaisir après des lustres pour voir tout un tas d’articles à lire 🙂

    Moi je ne suis pas vraiment attiré par la vidéo. On a tendance à faire autre chose en même temps devant une vidéo youtube (enfin moi mais je ne pense pas être le seul) et bon… Perso je préfère lire. ^^’

    Après si on pense accessibilité, l’apport d’audio c’est pas mal pour les personnes aveugles ou malvoyantes mais vu que l’idée n’est pas a priori de faire doublon… à moins de proposer les articles en mode podcast en +.. mais paye la charge de travail :s

    Maintenant si tu/vous (ho damn je sais jamais si je dois tutoyer ou vouvoyer) juge-s-z ça pertinent pourquoi pas, mais faut pas non plus que ça soit trop chronophage :/

    Je dirais pour conclure que l’important c’est que ce ne soit pas une charge mais un plaisir, alors … fai-te-s ce qui t’/vs apporte le plus de plaisir ^__^v et ce sera très bien either way.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s