Comment savoir si vous êtes surdoué·e ?

Il y a des signes qui ne trompent pas.

Suivez ces lignes et vous saurez comment déterminer avec un bon degrés de certitude si vous êtes surdoué·e ou non.

PASSEZ LE TEST CHEZ UN·E (NEURO)PSYCHOLOGUE !!!!!

Et là, grâce à la magie de plus de 100 ans de perfectionnement et de mise à jour du test, grâce au – minimum – Bac+5 en (neuro)psychologie de la personne habilitée à vous faire passer ce test, vous saurez avec ces résultats si vous êtes surdoué·e ou non.

C’est quand même pas bien compliqué à comprendre.

Oui j’ai usé de manipulation vile et basse pour vous amener à lire une seule ligne de cet article.
A mes lectrices et lecteurs fidèles, je présentent mes plus plates excuses.
Mais j’en ai tellement assez des inepties totales que je lis partout sur « comment reconnaître les surdoués » , « comment savoir si je suis surdoué ? » , « Test de QI en ligne : êtes vous un génie ? ».

Non, non, non, et re-non.
NON.

Le seul outil objectivement fiable (tout l’enjeu de la phrase est dans ce mot « objectivement ») est le test de QI. MÊME avec ces limites.
C’est tout, c’est comme ça.

Si vous voulez savoir avec autant de certitude que possible si vous êtes surdoué·e (HPI/HQI/douant·e) il n’y a pas 36 000 méthodes ni moyens, il FAUT passer le test de QI.

Ce n’est pas facile, ce n’est pas forcément accessible financièrement (et c’est regrettable) ou c’est parfois très long (en CMPP par exemple) à obtenir, mais c’est le seul moyen.

Et oui, pas d’auto-diagnostic pour le HPI, dé-so-lée.

(Ce qui ne veut pas dire que l’on a pas le droit de se reconnaître dans les descriptions (plus ou moins valides) qui sont faites des personnes surdoué·es. Ni même que l’on ne peut pas se reconnaître à raison dans ces descriptions. C’est bien évidemment possible.
Comme il est possible de patauger joyeusement dans ce que l’on appelle l’effet barnum et donc de se tromper.)

 

La bonne recette (à mon avis) pour savoir si l’on est surdoué·e ou pas :

  • La lecture de bons ouvrages sur le sujet du HPI (je vous renvoie, entre autre, aux titres référencés sur ce blog, sur cette page ).
  • Une petite enquête auprès de vos proches (Ne leur posez pas la question d’emblée, ça pourrait faire très mal !) à la recherche d’indices qui pourraient indiquer un HPI chez vous : comment s’est déroulé votre apprentissage de la lecture ? De l’écriture ? Quels étaient vos centre d’intérêts étant enfant ? Quelles genre de questions posiez-vous quand vous étiez plus jeune ? Les adultes pouvaient-ils avoir des conversations avec vous enfant de la même façon qu’avec  d’autres adultes ? Etc.
  • Quand et si vous êtes prêt·e : contacter un·e psychologue qui connait le sujet pour explorer cette hypothèse et passer ensuite un test de QI.

2 réflexions sur “Comment savoir si vous êtes surdoué·e ?

  1. Daedalus dit :

    Content de voir un lien sur la page youtube de lohusk car c’est quelqu’un que j’apprecie beaucoup … et dont j’apprecie beaucoup le travail.
    Une des rares youtubeuses a vraiment faire un travail complet sur le sujet, et qui aime prendre le temps a repondre aux messages qu’on lui envoie. 😉

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s