2h21 du matin

C’est l’heure à laquelle je me suis arrêtée de travailler sur mes cours aujourd’hui.
9h09 c’est l’heure à laquelle je me suis levée ce matin.
6h48 c’est le temps de sommeil que j’ai donc eu.

Et, totalement inexplicablement, je suis lucide.

J’ai une présentation de mon travail à faire demain, en vidéo-conférence.
J’ai fait un joli diaporama tout en nuance de violet-lavande (oui je n’ai peur de rien).
J’ai mis plein de jolies animations dedans.
Et j’ai même mis une grosse lettre grecque à la fin, la lettre Psy évidemment.

Et vous savez quoi ? Je ne sais même pas si ce que je vais présenter est réellement le travail attendu.
Ce n’est pas une question de qualité de travail, d’exigence de production. Non, non. C’est une bête question de forme.
Je ne sais pas si j’ai  bien fait ce qui était attendu.

Parce que, évidemment, c’est hier à 20h passées, que j’ai tiqué sur une incohérence entre deux consignes pour le même travail.
D’un côté je lis « faites un compte-rendu » de l’autre je lis « votre travail aura la forme d’un mini article scientifique de deux pages, ne présentant que les pistes de recherches et de méthodologie ainsi que l’expérience envisagée. les résultats, traitements et interprétations seront traitées dans un second devoir ».

Alors, du coup, hier à 20h passées, je me mets à me demander ce que je dois faire…pour lundi matin.

Evidemment.

Passer deux secondes d’inquiétude sévère, j’ai adopté ma technique préférée pour faire face à l’adversité scolaire/universitaire, le : « Pfff, on verra bien ! ».

Le « Pfff on verra bien ! » fait partie de la même famille de techniques que le « J’t’em***** » de Danny Boon.

J’ai donc bien soigné mon travail, dans la forme surtout (le fond me semble correct quand même) et je vais me lancer lundi, avec un bel élan et une acceptation digne des plus grand(e)s maitre-sse-s zen.

On verra bien.

Tout ceci n’aurait pas eu lieu, si seulement il n’y a avait pas eu…devinez qui ?
Madame Procrastination.

Et oui.

 

Publicités

3 réflexions sur “2h21 du matin

  1. Sekaijin dit :

    « 7h48 c’est le temps de sommeil que j’ai donc eu. »
    Comment faire pour répondre aux besoins d’un cerveau en ébullition permanente ? J’ai trouvé une solution, qui n’est fort probablement pas la meilleure, dans ma toute petite enfance. Ne pas dormir, ou si peu. Ma mère se levait en pleine nuit pour me remettre au lit.
    Sur les 464000 heures de ma vie j’en ai passé environ 77000 à dormir.
    Ce qui à l’avantage, de laisser 387000 heures pour faire autre chose.
    Oui cela fait 20 heures d’éveil pour 4 heures de sommeil. Avec l’âge je dors plus. Mais si je dors beaucoup plus, je ne suis pas bien. Je suis bien plus lucide et vif en temps normal.

    Pendant mes études cela fut un plus indéniable. Je travaillais la nuit de 3 à 9 heure pour payer tout ça et j’enchainais sur la journée d’étude. Mais comme il n’y a pas que le travail et les études.
    Tous les samedi et/ou dimanche je faisais une grasse matinée de 2 heures et je partais au ski.

    Bref 7h48 c’est presque le double de ce que je dors. Mais n’abuse pas. Je me souviens avoir repoussé le sommeil pour finir des travaux et casser son rythme n’est jamais très bon. Préserve-toi.
    Car il y a comme un engrenage. Tu repousses et waouh tu te sens super bien tu es efficace tu as abattu un max de taf. Alors tu recommences un peu plus et de nouveau la même sensation les mêmes effets. Mais arrive un moment où ça te rattrape et là pas le choix. Ton corps dis non, ton cerveau se débranche. Et la loi de l’emmerdement maximal fera que cela se produira au plus mauvais moment.

    Alors cool zen et préservation.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s