Preuve que même la grande Papesse du HPI n’est pas bien claire avec ce qu’elle dit

Un petit mot juste pour rebondir sur le fait que – manifestement – on a beau dire partout que les zèbres ont une intelligence qualitativement différente et pas quantitativement différente, Mme JSF elle même admet qu’il s’agit (aussi) d’une différence quantitative. La preuve :

Comme le résume si bien Jeanne Siaud-Facchin, psychologue clinicienne, référence pionnière de l’engagement en matière de douance en France et auteure de plusieurs ouvrages sur le sujet : « Être surdoué ce n’est pas être quantitativement plus intelligent que les autres mais fonctionner avec une forme d’intelligence qualitativement différente en termes de mécanismes et de processus, c’est l’alchimie entre une intelligence supérieure et une réactivité émotionnelle singulière, une hypersensibilité hyper aiguisée ».

AH !

Elle dit « une intelligence supérieure ». C’est écrit noir sur blanc.
Donc, j’avais raison.

On parle bien d’une différence ET quantitative ET qualitative.

J’ai trouvé cette citation dans ce blog qui cite un article de Doctissimo

Oui je sais, référence Doctissimo, on repassera. Mais bon.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s