Moi, Génie.

Quand on me regarde, on ne dirait pas.

Je ne correspond pas vraiment aux clichés standards sur les génies.
Je ne suis pas un homme pour commencer.
Je ne suis pas, et n’ai jamais été major d’aucune promotion.
J’avais un niveau moyen-bon à l’école.
Je n’ai jamais posé de problèmes à aucun-e-s de mes enseignant-e-s ni de mes parents.
Je ne suis pas fan d’informatique ou du jeu d’échec.
Je n’aime pas tout bricoler ou réparer ou construire.
Je n’ai pas de doctorats.
Je n’ai pas lu l’intégral de Kant à 5 ans.
Je n’ai pas non plus une mémoire édeitique.
Je n’aime pas calculer de tête, j’ai même peur de ça, parce que je me trompais souvent à l’école.
Je ne parle pas 12 langues.

A lire comme ça, vous pourriez même croire que je vous raconte des histoires sur moi, depuis le début. Que je ne suis pas plus surdouée que les 97,5% de la population qui se situe sous 130 de QI.

Et pourtant.
Pourtant je suis bel et bien ce qu’on peut légitimement appeler un génie, en se basant sur le resultat de QI.
Un génie comparable à Sheldon Cooper ou Tony Stark ou Sherlock Holmes.
(Tiens, encore que des hommes…)

J’imagine que ça doit être difficile à avaler. D’autant plus que vous n’avez que ma parole pour preuve de ce que j’avance.

Mais voilà, je suis réellement plus intelligente.
J’aime le dire de cette façon : « je vois plus loin, plus vite »
Je ne sais pas prévoir les 12 000 possibilités de mouvements de l’autre joueur aux échecs, mais je sais prédire – entre 95% et 98% – les comportements futurs des gens, et le dénouement des événements.
Je ne me trompe (presque) jamais.
Je sais ce qui se joue pour les autres avant même qu’ils en aient conscience.
Je n’ai pas besoin de travailler pour apprendre. Les 18 arrivent presque tout seuls, et parfois, ils arrivent même sans que je ne me l’explique moi-même.
J’ai travailler 12 jours avants mes examens, 20 matières ou 24 je ne sais plus, quelle importance…
Et j’ai réussi. Pas brillamment loin de là (saleté de coef) mais ça a suffi. C’est écœurant.

Je sais que l’expression de mon potentiel intellectuel n’a rien de conventionnel. C’est une intelligence créative et dont le terrain de jeu est l’émotion humaine.
Je suis une bricoleuse oui, mais pour trouver des solutions.
Construire un drone ne m’intéresse pas. Savoir comment résoudre un problème – matériel ou intellectuel – ça, c’est mon truc.
Trouver la faille, trouver le biais. Trouver comment faire autrement.

C’est ça mon talent.

Donner de la cohérence au chaos, intégrer ce qui semble incompatible, imaginer d’autres voies.

Je suis douée pour ça.

Mais ce n’est pas de cette intelligence là qu’on veut. Et on ne le veut pas de la part d’une femme dans notre société.

C’est rassurant pour le reste de la population, je le sais bien. C’est rassurant parce que, quand quelque chose ne correspond pas à l’idée qu’on s’en fait, on peut plus facilement déclarer que cette chose n’est pas ce qu’elle prétend être.
« Tu dis que tu es surdouée ? Mais tu es nulle en physique, donc tu ne l’es pas ! »

C’est rassurant parce que comme ça, la menace est moindre. Comme ça, l’intelligence n’a qu’une seule expression et on peut se rassurer en se disant qu’il n’y a pas tant de monde que ça plus intelligent que soi.

Mais pourquoi avoir peur ? Pourquoi se sentir mal ?
Il faut de tout pour faire un monde, et nous avons chacun-e quelque chose à y apporter.

Alors tant pis, que ça colle aux idées reçues ou pas, je peux vous dire que je suis une génie.

Publicités
Cet article, publié dans Billets d'humeurs, En vrac, La vie, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Moi, Génie.

  1. mumen dit :

    Salut Génie.

    On naît génie ET on le devient: l’assumer ou pas, en faire ou pas quelque chose d’utile, en obtenir ou pas de la reconnaissance.

    Oser dire se dire génie, c’est du génie… révélé. Tu te confrontes dans ce blogue à la modestie ou à l’orgueil en utiles précautions oratoires, tu réfléchis. Tu avances avec cet article en osant rompre avec le jugement d’autrui. Vive toi!

    Le génie relève du domaine de l’être avant de l’avoir.

    Dire « je suis un génie » peut ressortir des deux situations: je me reconnais (je suis) et je suis reconnu (j’ai). Factuellement le contemporain dénie à l’individu toute autorité à la première distinction et encense la deuxième : le critère du génie est contenu dans est ce qui est advenu, reconnu : le succès, l’invention, la fortune, etc. C’est problématique car du coup le génie n’a pas d’origine, pas de commencement. L’air de rien on flirte ici avec « l’oubli de l’être au profit de l’étant » heideggerien.

    Dans des conditions sociétales aussi ingrates, faire son « coming-out » en intelligence est sans doute aussi difficile qu’en homosexualité. Donc bravo d’oser!

    J'aime

  2. Lou dit :

    Bonjour,

    Je me reconnais complètement dans ce que tu décris. Jamais attirée par les maths, plutôt une virtuose de la pédagogie, de la psychologie, de solutions pas forcément conventionnelles, éprise de liberté,rebelle, désintéressé par le matériel (ça interpelle beaucoup de gens) je regarde les êtres au fond de leur âme,en commençant par moi-même. Je ne suis pas un génie et mon QI n’est certainement pas aussi élevé que le tien mais oui je suis une personne à haut potentiel. Personne ne le devine bien que beaucoup de gens sentent qu’il y a quelque chose de fondamentalement différent et surtout dérangeant .Cette révélation tardive a changé ma vie près de mes 40 ans et aujourd’hui je dois retourner complètement mon existence pour pouvoir la vivre avec authenticité. Cela implique d’entraîner toute ma famille là-dedans mais c’est irrépressible, ça passe ou ça casse. Si tu as du temps si tu as l’envie ce serait avec plaisir que j’échangerai avec toi.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s