Petit-e-s curieu-x-ses !

Lorsque je regarde les statistiques de lectures de mon blog, je constate que l’article le plus visité est… »Les résultats ».
Comme c’est étonnant !

J’en ris sincèrement aujourd’hui, même si la constatation garde un goût un peu amer.
Je devine que les lecteurs cherchent le chiffres. Le fameux résultats, le « gros QI » en question.
Comme on viendrait regarder un animal étrange dans une cage, s’étonner ou s’extasier devant sa particularité, puis passer son chemin une fois qu’on a bien vu.

Quel intérêt le chiffre en question ? Quelle importance ?
Savoir dans quel écart-type ce score se situe n’est-il pas suffisant ?

Je fais ma mijaurée, je l’admets.
Je comprends cette curiosité qui frise le voyeurisme. On veut savoir pour savoir, pour voir, pour connaitre. Comme certain-e-s achètent les magasines « people » juste pour savoir. Ils et elles ne font rien de « l’information » qu’ils/elles y ont trouvé, mais ils et elles sont contents de savoir.

Cela ne me dérangerait pas si ça ne flirtait pas avec le voyeurisme et si cela ne m’évoquait pas les très lointaine foire aux monstres.
A ce sujet, avez-vous regardé les Extraordinnaires à la télé cette semaine ?
J’ai été intriguée par les promesses de cette émission, et je m’attendais naïvement à quelque chose de l’ordre de « Les extraordinaire pouvoir du corps humain » sur France 5, où au moins, on apprend quelques petites choses.

J’ai été déçue. Mais pire que cela, j’ai été triste, touchée, blessée.

Bien évidemment, j’ai été très impressionnées par les capacités de certain-e-s (je n’ai pris l’émission que vers la fin et n’ai vu que trois « défis ») mais, les minutes passant, je me suis sentie mal à l’aise. Si dans les premiers temps je n’ai pas su dire pourquoi (ce qui est si triste, puisque cela signifie que je suis accoutumée par ce voyeurisme ambiant) j’ai réalisé que cette émission n’est rien de plus qu’un grand cirque, où l’on demandait à certaines personnes de faire des tours.
Et en plus, on les jugeait. On mettait en compétition des aptitudes si différentes les unes des autres que leur seule comparaison était un non-sens.
A la fin, le ou la meilleur-e recevait une récompense, un « joli » trophée. (Trophée, qui vous l’aurez sans doute remarqué, ne tenait visiblement pas sur un pupitre, il aura fallut faire venir sur le plateau une femme en robe violette et décolletée pour le tenir le temps que les résultats arrivent. Dame qui n’a absolument rien dit de tout le temps de sa courte présence sur le plateau. Elle servait littéralement de pupitre… Une honte ! Honte qui n’était en rien compensée par ses apparitions dans les séquences vidéos de présentation des candidats).

Ces personnes aux capacités intellectuelles extraordinaires, ces personnes qui représentent, rien que par leurs dons, une des plus grande richesse de notre humanité, se sont retrouvées à faire des tours comme des singes savants.
Bien évidemment, elles l’ont toutes acceptées. Et elles savaient toutes aussi sur quelle chaîne cela serait diffusé et donc à quel genre de divertissement elles se prêtaient.
Je suis persuadée qu’elles l’ont toutes fait très naïvement, pour le défi personnel que cela représentait.
Et la sentence tombe, on est abasourdis devant leur génie et puis…et puis le mot qui blesse : « c’est un extraterrestre quand même… » Saluons l’intervention de l’animateur, qui volontairement ou non, a remis l’auteure de ce commentaire à sa place, en soulignant que non, ces personnes font partie de notre groupe : l’humanité.
Le rejet encore.
Même « bon enfant », même naïf, il est là.
Le rejet.
J’ai eu mal au cœur.

On s’exclame un temps sur les capacités prodigieuses de ces personnes, et puis plus rien. Cela nous a distrait et c’est super, allez hop, on zappe !
On s’est bien rincé les yeux, et puis voilà.

Qu’est-ce qui m’a motivée à regarder cette émission (ou du moins une partie) ? Je pensais apprendre, je pensais découvrir. Je pensais que j’aurais droit à un reportage, un documentaire, des interviews, des témoignages. J’ai eu le droit à du cirque.

Alors vous savez, je ne jetterais certainement pas la pierre aux personnes curieuses qui se jettent uniquement sur l’article de mon blog qui parle de mes résultats.
Moi aussi je suis curieuse. Et ce n’est pas un mal.
Mais j’aimerais les inviter à se poser la question : pourquoi cela les intéresse-t-il tant ? Est-ce qu’elles peuvent seulement mettre un véritable sens sur ce chiffre si je le leur donnais ?

Avoir ce simple chiffre sans sa signification ne sert strictement à rien. Ca revient juste à vouloir savoir, à tout prix, un détail de la vie privée d’un-e inconnu-e.

Je sais, j’écris beaucoup.
Je sais c’est un effort de lire pour certain-e-s. Mais j’aimerais bien que celles et ceux qui sont curieu-x-ses prennent la peine de pousser leur curiosité plus loin que jusqu’au simple résultat et qu’ils et elles lisent aussi, un peu, quelques autres billets.
Où cliquent sur les liens que je mets à disposition.

Je sais que je m’expose en écrivant ce blog, et je sais aussi que je n’ai rien à exiger des gens qui passent par là.

C’est juste…Juste que j’aimerais que l’échange aille un peu plus loin que cela.
Les surdoué-e-s ne sont pas juste un résultat à un test.

#AHP #HQI #THQI #adultesurdoué #HPI #zebre

Publicités

2 réflexions sur “Petit-e-s curieu-x-ses !

  1. Céline dit :

    Bonjour, je cherchais depuis quelques temps un blog personnel écrit par une personne dite surdouée… Je suis contente de vous avoir trouvé ! Il se fait tard, je ne lirai pas plus d’articles aujourd’hui, mais merci pour ce que vous dites.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s