La surdouée reprend des études – épisode 1

Et oui.

Je vous en avais parlé il y a quelques articles déjà et j’ai du y faire référence plusieures fois depuis. Pour autant je n’en ai jamais fait un sujet d’article à part entière.

Voilà qui est réparé !
Mieux même, j’en ai carrément fait une catégorie, car comme je le disais à un copain, là il y a de quoi, je crois, intéresser les lect-eur-rice-s.
Un témoignage sur une réalité de l’apprentissage, en presque temps réel, pour une surdouée lambda.

Première étape comment ça m’est venu ?
Je ne sais plus. Parce que j’ai toujours aimer apprendre, découvrir. Parce que le monde du travail, c’est pas facile facile. Parce qu’en plus je ne fais même pas ce pour quoi j’ai été diplômée. Parce que j’ai envie.
Je pense que la dernière raison suffit amplement. Bon parce que je peux aussi. Précisément, on me donne les moyens matériels pour, et ce n’est pas négligeable.

Des études de quoi donc ?
De psychologie. Alors non ce n’est pas parce que je suis en admiration béate devant ma psy (même si je suis en admiration béate devant elle). C’est parce que grâce à notre travail, j’ai levé un blocage en moi et je me suis autorisée. Et si je me suis autorisée c’est aussi parce qu’avec des mots magiques, elle m’a aidé à avoir suffisamment confiance en moi pour me lancer.
J’avais eu envie de faire des études de psychologie dès le collège, où les autres élèvent, quand ils ne passaient pas leur temps à me harceler, savaient discerner en moi des qualités d’écoute, d’analyse et une certaine sagesse sur la nature humaine.
J’étais déjà curieuse de comprendre mes congénères, et de les aider. Oui même ces petites brutes qui me harcelaient, je voulais les comprendre, comprendre pourquoi ils agissaient ainsi.

Bref, me voilà à la veille de mes 30 ans inscrite en Licence de psychologie, première année.
Comme il me faut essayer de gagner ma vie aussi, je me suis inscrite en cours à distance, à l’Institut d’Enseignement à Distance de l’université Paris 8.
Comme vous vous en doutez, ce n’est pas exactement la même chose que de prendre des cours en présentiel.
Mais comme je ne sais pas ce que je peux révéler ou non de leur fonctionnement, je me contenterai de vous dire qu’en gros, nous avons les supports de cours à notre disposition, des moyens de contacter les profs en différé et/ou en direct et que les examens se font pour toute l’année et pas en semestre.
Voilà pour le côté pratique.

Donc je me suis inscrite et j’ai eu accès à mes cours en novembre 2014.
Les examens avaient lieu du 8 au 10 juin 2015. J’ai réellement commencer à réviser 3 semaines avant les examens.

#surdouée #AHP #adultesurdoué #reprisedétudes #études #surdoué #femmesurdouée

Publicités

2 réflexions sur “La surdouée reprend des études – épisode 1

  1. Duflot dit :

    « #surdouée #AHP #adultesurdoué #reprisedétudes #études #surdoué #femmesurdouée »
    « overthe130 »
    « Avec un QI verbal qui crève le plafond, au point qu’il n’y a pas beaucoup entre le maximum et mon score » etc.
    Euh… vous vous dites à haut potentiel ? Vous donnez plutôt l’impression d’être une personne se donnant un genre intelligent et qui est juste une HAUTE prétentieuse !

    J'aime

    • Line dit :

      Bonjour Madame,

      Votre commentaire est très intéressant, merci pour votre intervention.

      Vous voyez de la prétention dans mes propos, j’en suis navrée. Pas étonnée, mais navrée.
      Parce qu’il n’y en a pas.

      Le fait est que mon QI verbal « crève le plafond ». C’est un résultat de calcul du test de QI.
      Peut-être que je me méprends et que ce qui m’a été annoncé comme maximum au subtest pour estimer le QI verbal n’est pas le chiffre que je crois. Auquel cas,j’aurais loupé la mise à jour de cette information.

      Néanmoins, dans mon analyse, dans le but de me reposer sur des critères objectifs, du moins dans cette première piste de réflexion, je ne vois pas d’autre moyen à la fois objectif, universel et paramétré pour estimer la capacité à s’exprimer correctement, c’est à dire à employer les bons mots pour les bonnes significations.

      Si vous en connaissez un autre, je vous serai très reconnaissante de nous le partager ici. Ce sera j’en suis certaine, très utile à beaucoup.

      Votre intervention me pousse à me demander ce que l’on entend, non pas sémiologiquement, mais en termes de comportements, par la prétention.
      Car, malheureusement, le reproche que vous me faites n’est pas le plus original qui ait été fait à une personne HPI (dont, je me permets de le préciser vous ne connaissez rien à priori.). Bien qu’ici, vous avez la primeur de la chose !

      Quant à l’intelligence, je me targue de ne pas avoir à la feindre, mais de la posséder réellement.

      •••••••••••••••••••

      Voilà, là, c’est un commentaire un peu prétentieux.
      J’espère que cet exemple vous aura permis de mieux comprendre la réelle teneur du billet que vous avez commenté. 🙂
      Sinon, n’hésitez pas, je ferai de mon mieux pour faciliter notre compréhension mutuelle.

      Et puis, je dois dire que si sur 108 articles, il n’y a que ces quelques lignes qui vont ont semblées prétentieuses, alors je pense que je suis dans un ratio acceptable. 🙂

      Pour les futur-e-s lectrices/lecteurs je précise que le commentaire auquel celui-ci répond porte sur l’article intitulé « la surdouée reprend des études- épisode 5 ».

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s