Evolution des concepts et orgueil du AHP

Au début de ce blog, j’adoptais la position la plus communément répandue sur la douance, celle qu’on peut retrouver ici aussi : la douance n’est pas à penser en terme de « plus/+ » mais de différent seulement.

Aujourd’hui, je suis catégorique au vu de mon expérience (ça ne veut pas dire que je ne changerais pas d’avis à l’avenir ceci étant) et j’affirme que le HPI (Haut Potentiel Intellectuel) implique une dimension de « plus/+ » en terme de capacité intellectuelle. J’apporterais cepandant une nuance importante : c’est un plus qui est conditionnel, c’est à dire non absolu, qui ne s’applique pas à tout.

Quitte à passer pour mégalo-orgueilleuse (la grande peur de beaucoup d’AHP, à cause de tout un tas de projections des autres et d’eux-même) je vous partage ceci : j’ai constaté que sur certains points de réflexions, j’allais bien plus vite ou plus loin que d’autres.
Peut-être même en fait que c’est un peu des deux, c’est à dire que je vais plus loin, plus vite dans ma réflexion.
Ceci s’explique sans doute par le processus du cerveau neuro-atypique qui porte à la conscience plus d’informations qu’un cerveau neuro-typique ne le fait ; bénéficiant de plus d’informations, le tri ou la déduction se font sans doute plus vite.
Plus objectivement encore, je m’appuie sur les subtests constitutifs du test WAIS IV, (Test de QI pour adulte) dont l’un deux estime la vitesse de traitement de l’information.
On ne peut pas faire plus clair, c’est un indice sur la capacité à réfléchir vite.
Bon et bien là dessus, ce serait (je crois) nier une réalité que de dire que c’est juste une différence par rapport à la moyenne.
Oui c’est une différence, mais c’est une différence qui se traduit par un plus/+ pour la vitesse de réflexion.

Toujours tiré de mon expérience personnelle, étayée et soutenue par les études en neurosciences sur les AHP, la capacité mémorielle.
Mon entourage m’a souvent manifesté son étonnement vis-à-vis de ma mémoire des évènements et des discours. Les études sur le sujet de la mémoire chez les AHP tendraient à montrer que la capacité mémorielle de ces derniers est plus élevée que chez la majorité des gens.
Plus élevée.
Encore un autre plus/+.

Je m’arrête là parce que j’entends déjà les gens décrocher de ce billet et me taxant d’orgueil démesuré. :p

J’aimerais m’arrêter sur ce point.
Pourquoi taxer l’AHP d’orgueil, face à l’énumération de réalité ?
Quand une personne d’1m92 dit qu’elle est grande à une personne de taille moyenne, taxeriez-vous la première d’orgueil ?
Quand une personne porte sans peine les 15kg de bagages qu’une autre n’arrive même pas à trainer, taxeriez-vous la première d’orgueil ?
Quand Adriana vous dit qu’elle a plus d’1m de jambes, est-ce de l’orgueil ?
Quand une personne daltonienne vous dit qu’elle voit le monde d’une façon que personne d’autre ne pourra connaitre, est-elle orgueilleuse ?
Quand une personne à l’oreille absolue vous joue un morceau de musique qu’elle vient d’entendre alors qu’elle n’a jamais pris de cours de sa vie, est-elle orgueilleuse ?

Je ne crois pas qu’on puisse systématiquement taxer d’orgueil les personnes qui relatent des faits, surtout des faits propres au hasard de la biologie.
Qu’on puisse en tirer de l’orgueil c’est autre chose, mais que le dire soit systématiquement orgueilleux, je ne crois pas.

Pour ma part, c’est un vrai travail d’acceptation de ma différence dans tout ce qu’elle implique, y compris les difficultés sociales qui pourraient en découler.
Si je maintenais ce discours de « je suis juste différente » ce serait à la fois incomplet et injuste, pour les autres comme pour moi.
Incomplet parce que je ne suis pas « juste » différente. De toute façon, dans notre société, personne n’est jamais « juste » différent. Être différent c’est un coup de poker en vérité, et nous sommes entrainé à surtout ne pas sortir du moule.
Je ne suis pas juste différente, parce que « juste » implique pour moi que cette différence n’engendre aucune difficultés ou aucunes conséquences notables sur ma vie et celle des autres.
Or c’est faux.
Cette différence impacte directement mes relations aux autres, et ma façon de vivre. Cette différence me demande parfois de telles dépenses d’énergie pour ne pas déranger que j’en suis épuisée.
Cette différence fait que mes perspectives de carrière ou d’évolution au sein de la société ou d’une entreprise sont différentes.
Cette différence fait que j’ai des difficultés, que je rencontre des épisodes de vie à laquelle ma société, mon groupe d’humain avec qui je vis, n’est pas apte à répondre.

Je ne suis pas « juste » différente. Je suis différente parce…
Parce que ça va plus vite dans ma tête. Parce que ça va autrement dans ma tête.
Parce que il y a des choses qui vous semblent basiques, mais qu’il faut réellement beaucoup m’expliquer pour que, simplement, j’arrive à donner un peu de sens au concept.
Parce que mon corps ne répond pas de la même façon que le votre aux mêmes stimulis…

Pour tout un tas de raison. Y copris parce qu’on est tous différents. Mais nous savons vous et moi que ces jolis mots ne sont souvent que cela.

Alors oui, j’assume cette différence. Et, je l’admets, c’est un test de plus pour moi. Qui saura comprendre que je lui parle non pas de comment je me perçois par rapport à lui/elle, mais de comment je fonctionne ?
Qui saura voir que je ne fais qu’énoncer des faits, et pas me placer en supériorité ?

Enfin qui saura comprendre que cette différence est une richesse, pas une barrière ?

 

 

Publicités

7 réflexions sur “Evolution des concepts et orgueil du AHP

  1. Rhi-Peann dit :

    « cette différence est une richesse, pas une barrière ? » ayant déjà vu ce bout de phrase ailleurs, je crois que je suis bien placée pour la comprendre 😉
    J’envisage d’écrire moi-même un article sur ce plus/+, justement, parce que je me faisais la réflexion hier suite à la lecture d’autres de tes articles. Ca nous permettra de voir nos points de jonction et les points où on n’est pas d’accord ! En tous cas, ça enrichit ma réflexion 😉

    J'aime

    • Line dit :

      Au fait Rhi, je tiens à préciser quelque chose. Je me rends compte que tu (ou n’importe quel autre lecteur-ice) pourrait croire que je ne fais que répondre ou réagir à tes propres écrits, dans un but minable de simplement contredire ou juger.
      Je t’assure que mes intentions ne sont pas là du tout ! Lorsque je lis tes articles et qu’il supportent la rédaction d’un des miens, je le cite toujours avec le lien et rien de mon propre article n’est une réponse indirecte dissimulée ou autre réaction mauvaise.
      Je suis très respectueuse de tes opinions et lorsque j’affirme quelque chose dans mes articles ce n’est jamais que ma vérité que je ne place en rien au dessus des autres.

      Je sais que mon ton non-censuré dans ces billets peut faire penser que j’ai de bien mauvaises motivations, mais il n’en est rien 🙂

      J'aime

      • Rhi-Peann dit :

        J’avions bien compris : il se trouve que je fonctionne pas mal comme ça. Un mot, une conversation, une situation qui déclenche la réflexion. Ca m’a valu quelques incompréhensions moi aussi (sur le fait que j’utilise les choses à mon propre compte, ce genre de trucs), donc je vois bien ton « inquiétude », et je te rassure de suite sur le fait que j’ai compris la démarche !

        J'aime

      • Rhi-Peann dit :

        d’autant que tu vas le voir, au final, nos différences se trouvent surtout sur l’usage des mots plus que sur le fondement de l’idée… 😀 ça montre à quel point tout ça est quand même conditionné par les habitudes de chacun, sans même parler des filtres, et que les problématiques de communication sont souvent issues de malentendus 😀

        J'aime

  2. Damien dit :

    Magnifique colère cet article.
    Pourquoi parler d’orgueil pour ce qui a trait à l’intelligence et non pour ce qui a trait au physique, c’est un don comme un autre et pourquoi parler d’orgueil d’ailleurs… 🙂

    « Les problématiques de communication sont souvent issue de malentendus… » ça me parle encore plus.;-)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s