Le permis ? C’est fait !!!!

En début de mois, j’ai passé l’examen pratique du permis de conduire pour la 3e fois de ma vie.

Ce fut, comme les précédentes, un moment de grande angoisse. J’ai eu chaud, très chaud, mon coeur battait à une vitesse inhumaine (je me suis sentie souris), je n’avais plus consciennce d’une bonne partie de mon environnement, et mon champ visuel s’était réduit de moitié.
Comme d’hab’.

Mais cette fois, il faut reconnaitre que je me sentais un peu plus prête que les fois précédentes. Et vous savez quoi ? Je l’ai eu.
J’ai eu mon permis.
J’AI EU MON PERMIS !!!!

Comment ?
Principalement, je crois, parce qu’émotionnellement j’étais dans de bien meilleures conditions.
D’abord j’avais entamé la formation avec Cher-et-Tendre. Lui aussi (en bon douant qui s’ignore) rencontrait des difficultés grotesques à avoir ce fichu sésame.
En se formant ensemble, nous trouvions l’un avec l’autre une oreille attentive et surtout compréhensive de nos difficultés respectives (qui étaient somme toutes assez similaires). Au code, nous ne comprenions pas la logique de certaines réponses, nous notions des contradictions qui nous mettaient hors de nous, et surtout, face aux réponses du type : « Oui c’est écrit comme ça dans le code de la route, mais en réalité c’est une question d’appréciation », nous devenions simplement dingues.
Comment eut-on espérer que nous, candidat-e-s à l’examen, réussissions le dit-examen si les règles qu’on nous demandait d’apprendre n’étaient pas applicables ???

Nous avons eu le code. Du premier coup, ensemble.

Puis, réconforté-e- et encouragé-e- par la présence de l’autre, nous avons choisis nos moniteur/trice-s de conduite. Réellement choisis. La chance nous a sourit aussi, car nous avons découvert « par hasard » ces moniteur/trice-s et leurs façon de travailler.
Nous avons eu un véritable coup de cœur pour ces moniteur/trice-s qui, dans leur parfaite exception, répondaient à nos besoin d’explications constantes et surtout, surtout, à notre besoin (terrible) de confiance en nous.
Nous avons été écouté-e-s. Ecouté-e-s avec patience devrais-je préciser et empathie. Nos moniteurs (une monitrice et un moniteur) ont compris que notre plus grand problème était d’ordre émotionnel. Il nous fallait avoir confiance en nous.

Il et elle ont aussi compris notre envie/besoin de faire cela ensemble, Cher-et-Tendre et moi. Il et elle ont compris notre démarche commune, le soutien que l’on s’apportait l’un l’autre et nous ont laissé assister aux leçons l’un de l’autre, quand nos emplois du temps le permettaient.
Non que nous ne pouvions pas respirer l’un sans l’autre, mais bourreaux de travail à nos heures, nous nous sommes mis-e- « à fond » dans notre formation, avec l’idée de profiter des leçons de l’autre. Ecoute pédagogique, c’est comme ça que cela s’appelle.

Quoi qu’il en soit, plus encore que de pratiquer les créneaux, ou les rangements en bataille, il et elle nous ont mis en confiance. Enfin, autant que faire se peut pour deux zigotos comme nous.
Après moins d’une douzaine d’heures de conduite chacun, nous voilà à l’examen. Nous y sommes allé-e-s avec la confiance, répétée et affirmée de nos deux moniteur/trice-s. Et pour ma part avec une réelle implication affective de ma monitrice.

C’était peut-être ce qu’il nous fallait ? Ce qu’il nous manquait ?
Une oreille patiente, une écoute attentive. Une véritable volonté de comprendre et de faire « à notre rythme » selon nos besoins.

Ça ne tient pas tellement à nous, qui n’avons que peu changé depuis nos dernières tentatives. Mais bien, beaucoup, à nos moniteur et monitrice qui étaient d’exceptionnels pédagogues.

Alors merci à eux, merci infiniment à toute l’équipe de cette auto-école tellement géniale.
Et comme je suis sur un blog perso, voilà un peu de pub pour eux :Auto-Ecole Batendier, Chartres, 28000

Et un merci tout spécial à Séverine et Alex.
Vous êtes les meilleurs monitrice et moniteur que j’ai rencontré dans ma vie (et j’en ai vu plein !)

Publicités

3 réflexions sur “Le permis ? C’est fait !!!!

  1. Rhi-Peann dit :

    Mon permis, il m’a fallu 5 tentatives pour l’avoir 😀
    J’ai joué de douance (avec les trucs agréables qui vont avec type la conscience aigue d’avoir une arme entre les mains…) mais aussi de malchance (l’auto école qui ferme, les profs qui te racontent leur vie sexuelle…).
    Mais j’ai fini par l’avoir 😀 5 ans, 5 tentatives (pas une par an). Je l’ai eu « du premier coup » quand je l’ai passé en province et qu’il a fallu tout repasser car j’avais perdu le code.

    Le code, je l’ai toujours eu du premier coup, parce que j’ai établi une stratégie : apprendre toutes les séries par coeur, sans me préoccuper de comprendre cette logique inexistante dont tu parles. Le jour J, je suis tombée sur une série que je connaissais 😉

    J'aime

    • Line dit :

      Ah oui elle est pas mal ta stratégie, je n’y avais pas songé ! Trop d’effort pour moi sans doute…(Grosse feignasse inside).
      C’est marrant moi aussi les histoires d’auto-école pourrie et les moniteurs à la vie sexuelle bizarre j’ai connu !

      Le coup de l’arme entre les mains, mais TELLEMENT !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s