Être, intelligence et QI

C’est étrange comme je constate que les gens semblent se battre avec leur existence.

Sur le forum Adulte-surdoué, au sujet des THQI, il semblerait qu’une participante n’attendait qu’une invitation pour s’épandre sur la douleur de sa condition de THQI.
Cela m’a vraiment surprise, car finalement, son témoignage ne m’a pas fait sentir d’intelligence pour la vie.
L’Intelligence pour la vie.
C’est celle qui nous permet d’être heureux. C’est celle qui, selon moi, nous permet d’être au monde et d’être à nous même en harmonie. De nous épanouir. Il semblerait donc que cette intelligence n’aie pas grand chose à voir avec le QI.
Au fur et à mesure de mes pérégrinations dans le monde de la douance je découvre que mon principal « problème » est ma propre définition de l’intelligence. Et je réalise que derrière intelligence je mets beaucoup de choses, et en particulier cette intelligence pour la vie.
Pourquoi cette intelligence pour la vie me semble plus prépondérante que celle pour les maths (pour prendre un bon cliché) ? Parce qu’autant l’intelligence pour les maths permet de comprendre certaines choses que l’on a mises en chiffres, autant intelligence pour la vie permet d’être.
Etre au monde, Etre à soi-même.
Pour être au monde, nul besoin d’en comprendre les arcanes mathématiquement parlant.
Exemple : je n’ai pas besoin de comprendre quelle force, en formule mathématique et en unité de physique, permet à mes atomes de se maintenir ensemble dans un ordre précis, pour en être totalement éblouie. Je n’ai pas besoin de comprendre les détails de la tectonique des plaques, pour être prise d’un infini respect face à ces mouvements colossaux.
Vous voyez ?
De même, l’intelligence qui me permettra d’être heureuse au quotidien, d’être bien à moi-même et au monde, ce n’est pas celle qui m’aidera à résoudre mes équations. Mais celle qui m’aidera à me connecter à moi-même, à ressentir et à aimer.
Alors oui, je suis THQI. La belle affaire. Cela veut dire quelque chose, bien sur : mon fonctionnement cérébral et de pensée est différent de la majorité des « autres ».
Ok.
Mais, pour mon petit nombril et son existence relative aux autres, je n’ai rien trouvé d’autre d’utile. Donc, c’est décidé, plutôt que de rechercher comment l’intelligence s’exprime chez les autres, je vais vous partager comment elle s’exprime chez moi.
Parce que j’ai fini par comprendre que je n’avais pas à coller à la définition d’un THQI forcément, je n’ai pas à me contraindre pour rentrer dans une case dans laquelle je ne me retrouve pas.
Pour les autres il me semble plus pertinent de parler de la différence individuelle que de l’uniformité théorique d’une population presque inconnue à cause de sa rareté.

Oui je vais vous parler de mon bonheur d’être « différente » et « intelligente pour la vie ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s